EARL Boulay : La réalité de l’élevage de poules pondeuses

Si vous souhaitez diffuser l’enquête, n’hésitez pas à nous le faire savoir via Facebook, par mail ou par téléphone au 06 45 93 73 07.

Dans la nuit du 3 mars 2019, une équipe d’enquêteurs de DxE France s’est introduite dans l’élevage de poules pondeuses aux sol :  EARL les Oeufs de Boulay, situé dans le Pays de la Loire. Sur place, ils ont découvert des dizaines de poules mortes laissées sur place, au milieu des autres. Beaucoup de poules étaient “abîmées”, c’est-à-dire qu’il leur manquait beaucoup de plûmes et elles montraient des signes de mauvaise santé (crête blanche, prolapsus au niveau de l’anus…), dûs au stress de ce mode d’élevage où elles n’ont aucun accès à l’extérieur et ne voient jamais la lumière du jour.

     De plus, ce qui a marqué nos enquêteur, c’est l’odeur pestilentiel. La litière, initialement de paille, n’est généralement pas changé au cours de l’unique année qu’elles vont passer dans l’élevage. Des souris ont même élu domicile dans cet élevage. Après une année passée à pondre, ce qui représente 300 oeufs, ces poules seront envoyées à l’abattoir. Leurs oeufs seront retrouvés dans le commerce sous le numérotage 2.