Elevage de cochon en côtes-d'Armor

Nous remplirons cette section au fur et à mesure des apparitions de l’enquête dans la presse.

Si vous souhaitez diffuser l’enquête, n’hésitez pas à nous le faire savoir via Facebook, par mail ou par téléphone au 06 45 93 73 07.

Lire la vidéo

Dans la nuit du vendredi 29 mars 2019, William Burkhardt (président de DxE France)  et Anthony Verlaine ont visité un élevage de porcs des Côtes d’Armor. L’adresse ne sera pas révélé afin d’éviter des poursuites judiciaires pour violation de propriété. Les cochons y sont élevés sur caillebotis sans jamais avoir accès à l’extérieur, ni même voir la lumière du jour à cause de la crasse accumulée sur les carreaux des fenêtres. Ils y ont trouvé 4 cochons morts en état de décomposition avancée, mais laissée au milieu des autres, qui eux étaient bien vivants. Les cadavres se font dévorer, les excréments commencent à déborder de la fosse, et remontent à travers les caillebotis, au niveau des pattes des cochons. Les bâtiments étaient insalubres, l’odeur pestilentielle avec un mélange d’excréments et de cadavres.

       C’était la première fois qu’Anthony Verlaine, flexitarien, découvrait comment sont élevés 95% des porcs en France, et s’est dit choqué par ce mode de production. Pour lui, il n’est pas humain de traiter des êtres vivants reconnus sensibles, de cette manière en 2019.

      En France, 25 millions de cochons sont élevés et abattus chaque année.