Des porcelets mourants à Linporc Juvrecourt

Dans la nuit du 3 février 2019, deux enquêtrices DxE France se sont rendues sur l’élevage porcin Linporc Juvrecourt, en Meurthe-et-Moselle, où elles ont trouvé plusieurs porcelets morts. Ils ne survivent aux conditions d’élevage, qui sont sources de stress. S’ils ne meurent pas d’écrasement par leur durant leurs premiers jours, 20% d’entre eux mourront avant d’atteindre l’âge de départ à l’abattoir (6 mois) de maladie, ou lors d’une bagarre avec leurs congénères. Les truies, elles, passent la moitié de leur vie dans des cages de maternité où elles n’ont même pas la place de se retourner. Elles seront envoyé à l’abattoir quand elles ne “produiront”  plus assez de porcelets ou qu’elles soufreront d’abcès et de maladie dû à leur trop grande exploitation.

 

A l’image de ce que l’on peut voir sur cette vidéo, 95% des porcs français sont élevés en bâtiment sur caillebotis. Ils ne peuvent respirer l’air frais qu’au moment de partir pour l’abattoir. 

Chaque année 25 millions de cochons sont abattus en France, pour produire 4kg de jambon par seconde.