La gamme "J'aime" de Fleury Michon

Nous remplirons cette section au fur et à mesure des apparitions de l’enquête dans la presse.

Si vous souhaitez diffuser l’enquête, n’hésitez pas à nous le faire savoir via Facebook, par mail ou par téléphone au 06 45 93 73 07.

        Le vendredi 17 mai 2019, le député de Seine Saint Denis, Bastien Lachaud a accompagné une équipe de lanceurs d’alerte DxE France dans un élevage Fleury Michon situé dans les Côtes d’Armor (22). Le député a été choqué de découvrir un élevage de porcs intensif. En effet, comme dans 95% des cas en France, cet élevage enferme ses porcs en bâtiment et sur caillebotis. Les cochons vivent juste au dessus de leur déjections chargées en ammoniaque, ce qui peut entraîner des problèmes respiratoires et des brûlures. Ces déjections sont ensuite utilisées pour “fertiliser” les champs. Chaque année, ce sont 27 millions de tonnes de lisier qui sont épandues sur le sol breton, ce qui entraîne la pollution des plages par les algues vertes, ou des nappes phréatiques avec les nitrates. À l’échelle mondiale, l’élevage est responsable de 14,5% des émissions de gaz à effet de serre, soit autant que les transports.

         Toute l’équipe a aussi pu découvrir une immense pièce dédié à l’insémination des truies. Des centaines d’animaux passent leur vie entière dans ces cage où ils peuvent seulement se lever et se coucher.

         Bastien Lachaud s’est engagé à plusieurs reprises pour faire valoir les droits des animaux, notamment lors des propositions de lois d’option végétarienne dans les cantines scolaires, ainsi que pour l’interdiction de l’élevage en batterie pour les poules. Lorsqu’il nous a accompagné, il espérait alerter d’avantage les députés sur les conditions d’élevage en France.

    Nous nous tenons à votre disposition pour toute demande d’information supplémentaire.